Football Saint-Etienne – L’ASSE rêve évidemment de Ligue des champions assume Perrin – Ligue des Champions – Coupe d’Europe

L’ASSE rêve évidemment de Ligue des champions assume Perrin

Photo Icon Sport

Publié Dans: , , .

Elu joueur du dernier trimestre 2013 par les supporters de l’AS Saint-Etienne, Lo?c Perrin a re?u cette semaine son prix, à savoir une montre, en présence des dirigeants des Verts. A cette occasion, s’exprimant dans le Progrès, le capitaine de l’ASSE est revenu sur sa récente interview sur Canal+, durant laquelle il avait fait part de sa prudence concernant les ambitions du club stéphanois cette saison. Répondant à ceux qui lui reprochent de ne pas viser très haut, Lo?c Perrin a tenu à remettre les pendules, ou plut?t les montres, à l’heure. ? Je n’ai jamais dit que je n’avais pas envie de jouer la Ligue des Champions. Quel joueur n’a pas envie d’entendre la petite musique avant les matches ? J’ai juste dit qu’il fallait que le club en ait envie aussi, que si c’était juste pour faire de la figuration, ?a ne servait à rien. Si j’avais prétendu vouloir la disputer, je suis s?r que les mêmes journalistes m’auraient fait remarquer que l’on n’avait pas été capable de passer un premier tour de Ligue Europa contre Esjberg. Que c’était insensé de prétendre à la Ligue des Champions ! Mais bien s?r que je suis ambitieux. Seulement, il faut des moyens. Avec l’équipe que l’on a aujourd’hui, c’est impossible. Il faut être lucide. Mais peut-être me suis-je mal fait comprendre… ?, a reconnu, dans le quotidien régional, celui qui a été élu également Ballon d’eau fraiche par Les Cahiers du Football. Actuellement l’ASSE est quatrième de Ligue 1 à seulement trois points de Lille, la Ligue des champions, ou du moins un tour préliminaire, est toujours dans les cordes pour les Verts.

Advertisements

Football Paris – Election ou pas, Pape Diouf a aimé le PSG – Coupe d’Europe – Ligue des Champions

Election ou pas, Pape Diouf a aimé le PSG

Photo Icon Sport

Publié Dans: , , .

? Il n’y a plus de valeurs au PSG. Ils ne parlent plus que d’argent ?, a laché Florian Thauvin dans le magazine Surface à para?tre ce vendredi. Preuve qu’il est difficile pour un Marseillais d’apprécier la réussite de l’ennemi à sa juste valeur. Et ce n’est pas Pape Diouf qui dira le contraire, lui qui a dirigé l’OM pendant près de quatre ans et qui se présente aux municipales de la ville de Marseille. Une rivalité historique qui n’a pas empêché l’ancien agent d’admirer, comme beaucoup, la performance du PSG mardi soir sur le terrain du Bayer Leverkusen.

? Je vais faire un petit aveu qui va peut-être m’enlever quelques petites voix. C’est la première fois cette saison, depuis tant d’années, qu’en regardant les matches du PSG, je frémis un tout petit peu de plaisir. Parce qu’il y a quand même du grand football ?, a réagi Pape Diouf sur i-Télé, qui n’a visiblement pas pu s’empêcher de complimenter l’éternel rival. C’est dire si les Parisiens ont réussi à mettre tout le monde d’accord, ou presque. Pas s?r que les électeurs marseillais soient du même avis…

Football OL – L’OL est triste, mais refuse de se mêler de la politique en Ukraine – Europa League – Coupe d’Europe

L’OL est triste, mais refuse de se mêler de la politique en Ukraine

Photo Icon Sport

Publié Dans: , , .

C’est dans un climat évidemment très mauvais que l’Olympique Lyonnais jouera jeudi soir à Odessa son match aller des 16es de finale de l’Europa League. Alors qu’une journée nationale de deuil a été décrétée après les violences qui ont provoqué plusieurs dizaines de morts à Kiev, Rémi Garde a reconnu en conférence de presse qu’il n’avait pas pour vocation de se mêler de ce grave problème politique en Ukraine. ? J’ai vu quelques images à la télévision. Je n’ai pas grand-chose à dire si ce n’est pas tristesse. Je n’ai pas jugement à porter. Nous sommes de simples footballeurs. Mais on n’oubliera pas que jeudi, ce sera un jour de deuil national. Si cela aura un effet sur la rencontre ? Dès l’instant où le jeu peut se dérouler normalement, il n’y aura pas de problèmes pour se concentrer sur notre métier ?, a expliqué l’entra?neur de l’Olympique Lyonnais, conscient de l’ambiance très spéciale qu’il pourrait y avoir dans le stade d’Odessa, et cela même si le club a demandé à ses supporters d’éviter de profiter de cette rencontre pour manifester.

Football Paris – Riolo applaudit le PSG version jeu vidéo FIFA14

Riolo applaudit le PSG version jeu vidéo FIFA14

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

Le Paris Saint-Germain a balayé le Bayer Leverkusen en match aller des 8es de finale de la Ligue des champions, et le rendez-vous est déjà pris pour la suite de cette compétition. Pour Daniol Riolo, la démonstration faite par le PSG en Allemagne était énorme au point même que parfois cela relevait du jeu vidéo, rendant la partie un petit peu soporifique par moment. Et Riolo de reconna?tre que la formation de Laurent Blanc avait démontré ses qualités européennes, dont certains avaient douté ces derniers temps.

? Dans l’idée commune, Paris doit passer. Avant cette rencontre, les matches du PSG n’avaient pas été toujours bien ma?trisés et il fallait apporter une réponse claire (…) On voulait savoir et on en sait beaucoup plus sur un PSG capable d’élever clairement son niveau au moment voulu. Notons dans cette première période parfaite que la possession n’a pas atteint des sommets type L1. En dessous de 60%, le PSG peut aussi se balader, à condition comme dans ce match d’être parfaitement efficace. A 3/0, la seconde période est presque inutile. Et quand Spahic prend un rouge pour une énième tarte dans la tronche de l’adversaire, ?a devient vraiment très facile pour Paris. Les séquences de possession digne de FIFA 14 anesthésient la partie. Le Bayer se transforme peu à peu en équipe de L1 venue au Parc prendre sa fessée. A ce sujet, notons tout de même qu’il est très rare que Paris joue à l’extérieur sur une belle pelouse. C’est quand même mieux que les terrains pour bourrins de notre championnat (…) Leverkusen est donc déjà une histoire ancienne, car à moins d’avaler toute une usine de produits Bayer, impossible d’envisager l’équipe allemande empêcher le PSG d’aller en quart de finale ?, s’amuse le consultant de RMC, qui ne voit pas comment le club de la capitale pourrait s’inquiéter pour le match retour face à Leverkusen.

Football Bordeaux – L’incroyable fureur de Gillot contre les joueurs de Bordeaux !

L’incroyable fureur de Gillot contre les joueurs de Bordeaux!

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

Francis Gillot n’est pas du genre à pratiquer la langue de bois et les conférences de presse du technicien bordelais sont souvent un vrai régal, tant il a l’art de la petite phrase. Mais ce mercredi, l’entra?neur des Girondins de Bordeaux n’était pas d’humeur badine et comme le raconte le quotidien Sud-Ouest ?a a chauffé très dur lors de la séance d’entra?nement au Haillan. Furieux de ce qu’il avait vu de la part de ses joueurs, Gillot a réuni tout le monde, sous le regard de nombreux supporters, et est entré dans une colère noire…et très sonore.

? On ne cesse de vous demander de jouer à deux touches de balle, mais vous préférez vous prendre pour Zorro ! Mais si l’un de vous était capable de dribbler trois défenseurs pour faire gagner le match à lui tout seul, on le saurait ! Vous regardez la Ligue des Champions ? Vous avez vu Thiago Motta ? ?, a lancé, selon le journal régional, Francis Gillot, qui a ensuite taclé André Poko, accusé de ? faire semblant d’être blessé ?. Et ce n’était pas fini puisque tout le monde en a de nouveau pris pour son grade. ? Depuis début janvier, six matchs perdus sur huit ! Vous êtes à Bordeaux, pas à Sedan, ici vous êtes payés pour gagner des matchs. J’en ai plein le cul ! ?, a hurlé le technicien girondin, hors de lui et qui n’a pas cherché à le cacher.

Foot Europeen – Pour Rami, le compte à rebours a commencé au Milan AC – Italie – Mercato

Pour Rami, le compte à rebours a commencé au Milan AC

Photo Icon Sport

Publié Dans: , , .

Ce n’est une surprise pour personne, Adil Rami ne veut pas revenir au FC Valence et compte bien s’imposer au Milan AC. Il faut dire que l’ancien Lillois ne s’était pas fait que des amis au sein du club espagnol, où il avait publiquement critiqué son entra?neur ainsi que ses coéquipiers. Une tension telle que Rami avait été sanctionné et rapidement prêté au Milan AC en octobre 2013, même si le défenseur central ne pouvait jouer avec son nouveau club avant le mois de janvier dernier. Autant dire que le temps joue contre Rami, qui n’a plus que quelques mois pour convaincre le Milan AC de lever l’option d’achat. Pour cela, quoi de mieux qu’un grand rendez-vous de Ligue des champions pour se montrer ?

? Je n’attends pas une rencontre en particulier pour me faire adopter, a déclaré le coéquipier de Philippe Méxès à L’Equipe. Pour moi, dès lors que je joue pour une équipe, je me bats à 200 % sans me poser de question, c’est ma fa?on d’être… Alors bien s?r, je veux rester au Milan AC mais pour cela, je dois gagner la confiance du coach. ? Neutraliser le deuxième meilleur buteur de Liga, Diego Costa (21 buts avec l’Atlético Madrid, l’adversaire des Rossoneri ce mercredi soir en C1), serait un argument de poids.

Football Bordeaux – Bordeaux et Lorient s’unissent contre un champ de patates

Bordeaux et Lorient s’unissent contre un champ de patates

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

Ce Bordeaux-Lorient (23ème journée) sera-t-il reporté pour la deuxième fois ? C’est en tout cas le souhait des Girondins, inquiets de l’état de leur pelouse à l’approche de quatre rencontres à Chaban Delmas en deux semaines. Parmi elles, un match de rugby de l’Union Bordeaux Bègles face à Clermont prévu le 1er mars, juste avant le choc de Ligue 1 entre Bordeaux et l’OL (le 9 mars), alors que les Marine et Blanc auront déjà accueilli Evian TG le 22 février et potentiellement Lorient le 25 du même mois. Difficile pour une pelouse déjà à la limite du praticable lorsque l’ASSE était venue s’incliner face aux Girondins à la fin janvier, et qui doit se remettre des intempéries de ces derniers jours. Le club aquitain a donc fait appel de la date du premier report, avec l’accord de Lorient (habitué à jouer sur un synthétique).

Mais à en croire Alain Deveseleer dans Sud-Ouest, directeur général de Bordeaux, cette demande n’a que ? peu de chances d’être entendue, la Ligue s’appuyant sur la réglementation qui veut qu’un match reporté le soit sur le premier créneau disponible ?. La Ligue donnera sa décision ce jeudi à 15h30, sachant qu’un refus devrait pousser le Girondins à demander la priorité sur le stade Jacques Chaban Delmas. Autrement dit, Bordeaux obligerait l’UBB à déplacer sa rencontre du 1er mars dans une autre enceinte, ce que le président club de rugby a déjà contesté en raison de l’éventuelle perte de recettes. C’est dire si la décision de la Ligue est attendue avec impatience…