La Juventus y est presque

La Juventus y est presque

La Juventus a dû remonter le score pour battre Sassuolo (3-1) et reprendre 8 points d’avance sur l’AS Rome pour se retrouver à une victoire d’un nouveau titre de champion d’Italie, lundi pour la 35e journée.

Les scènes de joie sur le terrain ne laissent aucun doute: la Juve se sent déjà championne, quoiqu’en dise Antonio Conte.

“Non, non, il reste une possibilité pour nos poursuivants, il faut clore l’affaire au prochain match”, a-t-il insisté au micro de la chaîne Sky Sport après la victoire qui rapproche son équipe des 100 points (elle en compte 93).

La pluie et un Zaza intenable ont pourtant fait douter la “Veille Dame”, mais elle n’a pas tremblé longtemps et a posé neuf doigts sur le “scudetto”, grâce à son super duo d’attaquant Carlos Tevez-Fernando Llorente, et à ses supers milieux Claudio Marchisio et Andrea Pirlo.

La Juve n’a plus besoin que de 2 points et sera championne en battant l’Atalanta Bergame lundi 5 mai, voire la veille si la Roma ne battait pas Catane dimanche.

“Il nous manque un point”, a lâché Marchisio, dont l’imprécision mathématique dit assez que la Juve se voit déjà championne.

Le choc de la 37e journée entre la Roma et la Juve risque bien de n’être qu’un match pour l’honneur. Le pire se profile pour les tifosi “romanistes”: voir la Juve entrer déjà couronnée à l’Olimpico le 9 mai.

Sur les réseaux sociaux, les “juventini” ont déjà commencé à chambrer les tifosi de la Roma.

La promu Sassuolo a vendu chèrement sa peau, et l’excellent Simone Zaza, copropriété de la Juve, a ouvert le score d’une frappe croisée après avoir échappé à Andrea Barzagli (9), trompant Gianluigi Buffon sous la pluie battante de Reggio Emilia, où joue Sassuolo.

Sublime Pirlo
Le gardien de l’Italie s’est racheté en contrant Zaza qui avait encore échappé à Barzagli (41).

Mais l’homme-but de la Juve cette saison, Carlos Tevez, a sorti son club de ce mauvais pas en égalisant, se créant tout seul à coups de reins un espace dans la défense des Verts et Blancs pour frapper (35).

La Juve a assommé Sassuolo grâce à une passe lobée sublime d’Andrea Pirlo, qui avait tout vu sur un ballon perdu par la défense pour lancer verticalement Marchisio (58).

Puis elle l’a achevé sur un coup de génie et de talon de Fernando Llorente, parfaitement servi par un centre de Stefan Lichtsteiner (76).

La Juve a tout réussi sur ce match. En prévision de la demi-finale retour d’Europa League, jeudi à Turin contre Benfica, Antonio Conte a ménagé Arturo Vidal, touché au genou (entré à la 80e), Stefan Lichtsteiner (entré à l’heure de jeu) et Leonardo Bonucci.

Le roulement d’effectif à payé, la Juve tient son troisième titre consécutif, le 30e de son histoire, et a bien préparé la dernière marche vers “sa” finale, le dernier acte de l’Europa League se jouant au Juventus Stadium le 14 mai.

“J’entends dire partout que la Roma fait un championnat stratosphérique, a conclu Conte, mais nous sommes devant de 8 points, alors je ne trouve pas d’adjectif, trouvez-le vous (journalistes) qui êtes meilleurs que moi pour ça.”

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s